à jour au 22/06/2017
TARIKAVALLI

AMALA DEVI
 
Photo C. Guerra
 
Photo Catarina Guerra
 
 
 
 
 
 
 
 
e-mail du professeur
site internet du professeurwww.tarikavalli.info
autre lienClassical Dance of India Bharata Natyam
information Cours particuliers

Album photos



Stages au Centre de danse Alésia

Danse indienne Bharata Natyam selon calendrier

TARIKAVALLI
Cours, stages et leçons particulières
Danse Classique du Sud de l’Inde
Bharata Natyam, École de Pandanallur, Karnataka

LE BHARATA NATYAM
Le Bharata Natyam, danse classique du Sud de l’Inde associe dans des chorégraphies structurées, tout un répertoire de rythmes complexes, d’amples déplacements dans l’espace, de poses d’une géométrie rigoureuse, et de gestes des mains — les hasta — qui se combinent aux expressions du visage pour faire passer l’émotion.
Autrefois, les danseuses sacrées — devadasi — faisaient aux dieux l’offrande quotidienne de danses, participant ainsi de manière active au culte dans les temples hindous. Inspirées par la dévotion la plus profonde, ces danses constituaient une forme de méditation en mouvement.
La danse indienne a, de nos jours, cessé d’être partie intégrante du culte. Mais, fidèles aux origines religieuses de leur art, danseurs et danseuses dédient toujours leur récital aux dieux qui règlent l’équilibre des mondes avant toute représentation publique.
Les historiens des arts du spectacle s’accordent aujourd’hui à reconnaître que le Bharata Natyam est le style de danse académique le plus ancien du monde.

« … il n’est pas de connaissance, de savoir, d’art, voire de yoga, ou action, qui ne se trouve dans cette danse. »
Natya Shastra (l, 14-15), IV av. J-C

Professeur, TARIKAVALLI
La filiation qui la rattache à ses maîtres successifs, Shrimati Amala Devi (Paris), Shri U.S. Krishna & Shrimati Chandrabhaga Devi (Bangalore), Shri Dayalasingham (Paris) et Shri K.M. Raman (Bangalore), fait de Tarikavalli l’héritière de la tradition du Bharata Natyam de l’école de Pandanallur.
En parallèle à sa carrière scénique, elle se consacre également à l’enseignement: ateliers pour enfants et adultes, interventions dans le cadre de stages interculturels en Europe, cours réguliers pour ses élèves du Centro de Dança de Oeiras (Algés - Portugal), du Lods (Lisbonne) et du Centre de Danse Alésia (Paris).
Le travail artistique et pédagogique accompli au cours des 20 dernières années lui a permis de prendre la suite des cours de son professeur Shrimati Amala Devi au Centre Alésia (Paris).
Figure reconnue du monde de la danse indienne en Europe et en Inde, Tarikavalli a donné de nombreux récitals et nombre de ses créations ont vu le jour sous le Haut Patronage de l’Ambassade de l’Inde.

1997 - « Padasraya », Auditorium des Halles, Paris
2000 - « Bhava Devate», Salle Pablo Neruda, Bobigny
2002 - « Rangamala », Salle Adyar, Paris
2004 - « Lasya Ramana », Salle Pablo Neruda, Bobigny
2004 - « Voyage à dos d’éléphant », Bobigny
2004 - « Krishnalila », Salle Adyar, Paris
2006 - « Namaskarah », Lapa Palace, Lisbonne
2007 - « Suryanamaskarah», Théâtre Gil Vicente, Coimbra
2008 - « Trimurti », Salle Pablo Neruda, Bobigny - CCB Belém, Lisbonne
2009 - « Trimurti », Auditorium du Musée de l’Orient, Lisbonne
2010 - « Nrityaanjali », Centre Culturel Malaposta, Odivelas
2011 - « Moksha», Centre Culturel Malaposta, Odivelas

«... Un véritable ravissement! Le monde du Bharata-Natyam et son maître U.S. Krishna Rao ont découvert en elle une virtuose! L’intellect comme l’émotion inspirent sa technique. Un dynamisme latent habite le moindre de ses gestes, même le plus statique. Quand elle adopte une pose de méditation et que ses yeux se ferment, vous percevez alors dans une même impression calme et énergie – une énergie rassemblée, en éveil, prête à jaillir: c’est la marque incontestable d’un grand art...»
Shanta Serbeet Singh in Hindustan Times (New-Delhi, 4 juin 1997)

« … Tarikavalli (guirlande d’étoiles) est une danseuse complète, d’une grande sensibilité, intègre dans son art. Elle effectue un travail unique au Portugal… »
António Laginha in Correio Da Manhã (Lisbonne, 26 avril 2008)

TENUE DE TRAVAIL
Le travail s’effectue pieds nus.
Filles : La tenue traditionnelle consiste en un sari drapé sur pantalon resserré à la cheville, et un "choli" (corsage collant) à manches courtes, ou bien un "kurta" (tunique indienne) sur le même pantalon.
Garçons : Un "dhoti" (pagne) drapé autour des jambes, torse nu ou un tee-shirt ou un "kurta" sur pantalon.
Les élèves pourront se procurer les tenues traditionnelles dans les boutiques du quartier indien de la rue du Fg Saint Denis à Paris.