à jour au 28/04/2017
Mahina KHANUM
Bollywood, Danse indienne Odissi

 
 
 
 
 
 
  Voir l'album du professeur 

e-mail du professeur
site internet du professeurwww.mahinakhanum.com
carte d'essai (détails)acceptée pour les cours adultes
lu dans la presse Paris-Bollywood, la danse indienne comme si vous y étiez, sur Cigale Mag n°51, juin 2014


 2016‑2017   été 2017   2017‑2018   

infosUne même carte de cours peut être utilisée sur différents niveaux, en Bollywood et en Odissi (paiement en plusieurs fois possible).

Cours

Horaires

adultesDanse indienne Odissidimanche15h301HDéb. 
dimanche18h301HInter 
Bollywooddimanche16h301HDéb. 
dimanche17h301HInter 
adosDanse indienne Odissidimanche15h301HDéb. 
dimanche18h301HInter 
Bollywooddimanche16h301HDéb. 
dimanche17h301HInter 

Tarif (hors adhésion au centre obligatoire)

 Danse indienne Odissile cours16,00
carte de 10 cours valable 3 mois140,00
carte de 20 cours valable 6 mois260,00
carte de 40 cours valable 10 mois480,00
Bollywoodle cours16,00
carte de 10 cours valable 3 mois140,00
carte de 20 cours valable 6 mois260,00
carte de 40 cours valable 10 mois480,00



Danse Bollywood :
D'influences très diverses, la danse Bollywood s'est développée en même temps que l'industrie cinématographique indienne. Les films bollywoodiens sont rythmés par des scènes chantées et dansées qui s'inspirent des danses classiques et folkloriques du pays, de certains aspects des danses orientales et de développements chorégraphiques européens. Le cinéma indien s'est développé dans la continuité de la tradition théâtrale du sous-continent, forme d'art total qui inclut chant, musique, danse à caractère esthétique ou expressif. Le cinéma devint chantant et dansant dès qu'il fût parlant et sa grande popularité en a fait une référence de tous les jours pour l'immense majorité de la population indienne.
Très dynamique mais également très précise (gestes codifiés), la danse Bollywood fait appel aux isolations du buste, de la tête, des yeux... et permet la découverte de la riche culture indienne ; une véritable jubilation !
Danseuse de formation classique (danse Odissi), Mahina Khanum base ses cours sur un aspect plus traditionnel de ce style si particulier. Son enseignement vise tout d'abord à la découverte d'éléments des danses indiennes (styles classiques ou traditions folkloriques) qui permettent aux élèves de se constituer un bagage de références puis à l'apprentissage de chorégraphies sur des chansons devenues "classiques". Mahina privilégie également l'expressivité du visage (paroles des chansons mimées) et la remise en contexte (thématiques abordées dans les films).

Danse Odissi :
Née dans les temples de l’Etat d’Odisha (Nord-Est de l’Inde) il y a plus de 2000 ans, la danse Odissi faisait partie du culte à la divinité. Introduite dans les cours royales et dépréciée durant la colonisation britannique, elle connut une période de déclin, devenant l'héritage d'une communauté réduite de danseuses. Les recherches entreprises depuis les années 1950 ont marqué la véritable renaissance de ce style qui a évolué en art scénique à part entière tout en conservant son vocabulaire gestuel très riche, codifié dans des traités antiques. Définie par des déhanchés gracieux, une grande fluidité des mouvements du buste et des frappes de pieds complexes, c'est la danse de l'Inde sacrée par excellence. Expression purement esthétique, elle inclut également un aspect expressif qui puise dans l'immense réservoir de la mythologie indienne pour raconter les légendes de déesses boudeuses, de dieux bienveillants et de démons vengeurs...

Mahina Khanum :
De formation classique occidentale (conservatoire National) Mahina Khanum s'est très tôt intéressée à d'autres impressions artistiques, notamment aux danses indiennes. Lauréate d'une bourse d'étude et de recherche en danse classique Odissi, elle part en Inde à 17 ans s'immerger aux sources de cet art millénaire dans la tradition du Gurukul. Elle devient disciple de Madhavi Mudgal, Maître reconnue pour sa profonde compréhension de l'architecture de la danse.
Mahina Khanum est diplômée de l'Institut Gandharva Mahavidhyavlaya à New Delhi (Inde) et de l'Institut National des Langues et civilisations Orientales à Paris.